Le Conseil consultatif Economie que j’ai la chance de présider s’est à plusieurs fois penché sur l’état du commerce dans le centre d’Ottignies. Je ne vous apprendrai donc rien en vous disant que le bilan n’est pas fabuleux. A la fin de la mandature précédente, en 2012, la majorité commandait une étude (encore une) sur le commerce de la zone allant de la gare jusqu’à Mousty. Nous sommes fin 2017 et… rien. Cette étude est restée probablement dans une armoire car rien n’a bougé depuis.

Le commerce crée l’animation. L’animation crée le commerce. Mais qui de l’oeuf ou de la poule, la commune peut créer cette animation nécessaire à faire fleurir les commerces. Mais peu d’animations sont organisées dans le centre pour faire venir la grande foule. Seules les fêtes de Wallonie amènent cette foule. Une fois par an, ce n’est pas suffisant.
A contrario, Louvain-la-Neuve bénéficie, elle, d’une animation régulière. Pas toujours du fait de la Ville mais du fait d’un acteur public dirigé en partie par la Ville: l’Association de Gestion du Centre Ville. C’est justement son rôle d’organiser l’animation du centre. Elle est gérée (et financée) pour moitié par la Ville et pour moitié par les commerçants. Seuls les commerçants de LLN la financent. Dès lors seul le centre de LLN bénéficie de son action. Pas de compensation digne de ce nom pour Ottignies.

En septembre, le Conseil consultatif faisait plusieurs recommandations à l’échevin du commerce: empêcher la transformation de rez-de-chaussée commerciaux en logement dans le périmètre Place du Centre et Douaire, mettre à disposition un espace pour le démarrage d’activités commerciales pour des entrepreneurs souhaitant se lancer et fournir une aide financière temporaire à l’installation de nouveaux commerces dans le centre.
Qu’est-ce que la Ville à fait ? Elle a été cherché un subside pour l’aide à l’installation à… Louvain-la-Neuve! Pour la seule raison qu’une enquête sur les habitudes commerciales avait été organisée par la Ville uniquement pour LLN. Cette enquête était la condition sine qua non pour l’attribution du subside. Précisons que la limitation de cette enquête au territoire de LLN était une volonté affirmée de la majorité et particulièrement du bourgmestre. Lorsque le Conseil communal a été averti de cette enquête notre groupe a demandé à ce qu’elle soit étendue à tout le territoire de la commune. Cette demande fut répétée en Conseil consultatif. Peine perdue…

Rappelons que la majorité a dépensé beaucoup d’énergie pour défendre le projet d’extension de L’esplanade qu’elle souhaitait en accordant le permis socio économique et ensuite faire un revirement à 360 degré voyant la contestation populaire enfler et leur position politique en vue des élections 2018 ébranlée… Nous nous engageons d’abord pour le commerce de proximité.

Nous sommes inquiets pour nos commerces du centre d’Ottignies. Nous espérons qu’il n’est pas trop tard.  Et pendant que la majorité souhaite faire d’OLLN la Ville du commerce équitable, nous voulons d’abord l’équité entre les commerces!

Denis Vandenbergen
président du Conseil consultatif économie et de la section locale