A un an des élections, la tension vient de monter d’un cran et subitement tout va prendre de la vitesse.

Nous nous mettrons officiellement en marche dans quelques jours et la présence d’un plus grand nombre de sympathisants à nos côtés sera essentielle.

Les valeurs que nous brandirons seront principalement l’urbanisme, la mobilité, la défense des intérêts des commerces de proximité et la participation citoyenne ….

Conscients que ce sera le problème de tous, nous souhaitons trouver -avant que de nouveaux gros permis soient délivrés- des solutions en matière de déplacement, de création de nouvelles voiries en concertation avec les communes voisines et les divers acteurs routiers ; nous voudrions favoriser des parkings de délestages aux entrées de la ville avec un système de navette électrique plutôt que d’entendre systématiquement « tous en vélo ».

Concernant le centre d’Ottignies nous voudrions créer un nouveau cœur de ville avec une réelle place du centre, des logements de qualité, privilégier un véritable aménagement de quartiers avec des espaces verts…

Concernant LLN, même cette partie de la ville a ses limites de densité, sans oublier la problématique criante du coût des parkings qu’il faudra revoir dès l’expiration des permis d’exploitation en cours.

Nous devons dès à présent changer nos mentalités, envisager autrement nos déplacements, trouver des solutions alternatives mais cela exige du temps. Nous ne demandons qu’à agir !

Sans vouloir fermer les portes de la ville, nous pensons que la 1ère des priorités n’est pas d’accueillir de nombreux nouveaux habitants mais de veiller prioritairement à améliorer le cadre de vie actuel, de développer de nouveaux services de proximité, de favoriser la création de nouveaux emplois tout en aidant les petits commerçants qui essayent de résister à la pression des grandes enseignes.

Pour nous, convertir des zones d’activité économique mixte et industrielle en zones d’habitat (Douaire et Bétons Lemaire) sans les replacer ailleurs est une aberration ; le parc scientifique de LLN n’étant pas destiné à ce genre d’activités.

Nous ne disons pas que tout le monde doit aller en vélo ; nous pensons qu’il faut réellement et dès maintenant réfléchir et proposer de nouvelles solutions ; le passage des rues en voiries cyclables, la pose de bacs à fleurs pour rétrécir les routes sont loin d’être adéquates pour régler l’engorgement routier ; surtout quand cela est fait sans concertation avec les Tec qui décident alors de suspendre le passage des bus (rue de la Chapelle).

Nous ne disons pas qu’il ne faut plus de nouvelles constructions mais nous prônons un aménagement territorial maîtrisé, une vision d’ensemble de notre ville aux 2 entités.

Nous ne sommes pas les faubourgs de Bruxelles et ne voulons pas le devenir !

Nous serons bientôt officiellement en campagne et nous débattrons plus encore de ces sujets.

Restez attentifs et n’hésitez pas à me faire part de vos avis….

Bénédicte KAISIN, cheffe de file au conseil communal