Le nouveau Gouvernement wallon MR-cdH a présenté récemment la réforme fiscale qu’il va mettre en œuvre. Ces mesures qui entraîneront une diminution des recettes de la Région wallonne d’environ 150 millions € seront compensées budgétairement par des réductions de dépenses. Ces moyens sont donc rendus aux Wallons qui voient leur pouvoir d’achat augmenter dès l’entrée en lice de ce nouveau gouvernement.

1. Suppression de la télé redevance
La Région wallonne était la seule des trois régions à percevoir encore cet impôt obsolète, antisocial,
difficile à percevoir et injuste aux yeux de nombreux Wallons… Pour rappel, la Région wallonne ne
dispose pas de compétence audiovisuelle et il ne s’agit pas réellement d’une redevance. Sa suppression
a été promise depuis plus de 10 ans par les ministres wallons du budget successifs. Le groupe MR au
Parlement wallon n’a eu de cesse d’en réclamer la suppression depuis plusieurs années.
La Flandre l’a supprimée et la Région de Bruxelles-Capitale lui a substitué une taxe régionale forfaitaire
(de +/- 90€) qui a été supprimée par le gouvernement actuel en 2016.
Le MR respecte ses engagements en supprimant cette taxe entièrement dès 2018.

2. Exonération des droits de succession pour le conjoint survivant
La Région wallonne dispose des taux de droits de succession parmi les plus élevés en Europe et au sein
de l’OCDE. Les taux peuvent atteindre dans certains cas 80% ! Le système actuel pénalise la classe
moyenne et les moins favorisés. Il est devenu extrêmement complexe, inéquitable et désavantageux
par rapport à la Flandre et à Bruxelles.
Comme promis, le MR met en place l’exonération totale des droits de succession pour le conjoint
survivant, comme c’est déjà le cas en Flandre et Bruxelles. Cela constitue une excellente première
étape permettant de rendre le système wallon plus attractif et plus juste.

3. Abattement sur les droits d’enregistrement
Les taux des droits d’enregistrement en Wallonie sont également parmi les plus élevés en Europe et
au sein de l’OCDE. Le taux moyen avoisine les 6% dans les pays limitrophes alors qu’il est de 12,5% en
Région wallonne. Cette imposition rend l’accès à la propriété extrêmement difficile en Wallonie.
Le gouvernement précédent avait même augmenté le taux à 15% dans le cas d’une troisième
habitation. Cette majoration est supprimée et le gouvernement MR-cdH ramène ce taux à 12,5%.
Afin d’aider les Wallons à accéder plus facilement à la propriété, le gouvernement a décidé d’instaurer
un système d’abattement sur les 20.000 premiers € de la valeur du bien, ce qui correspond à un
avantage fiscal de 2.500€.
Il est important de préciser que cette aide fiscale vient s’ajouter au dispositif du Gouvernement
facilitant l’accès à la première habitation via un nouveau mécanisme de prêts jeunes permettant aux
primo-propriétaires d’emprunter à taux zéro les montants des frais d’achat.

4. Autres mesures fiscales
✓ Diminution des droits d’enregistrement pour les donations mobilières (notamment celles
effectuées entre toutes autres personnes au taux d’imposition de 7,7%) ;
✓ Modification du mécanisme viager pour le rendre plus praticable et intéressant

Cédric Jacquet
Secrétaire politique au Parlement wallon et de la section
Conseiller communal